Communication

Notre capitale a un charme fou. C’est pour cela que les touristes adorent la prendre en photo sous toutes les coutures. C’est leur manière à eux de s’approprier cette ville qu’ils ont longtemps rêvé avant de pouvoir en profiter. Et si sur le net, « Paris est une fête », dans les rues, la vie est nettement moins chouette. La réalité, c’est que le glauque est incrusté dans le tableau. Les tour-operator japonais envoient désormais des délégations propreté faire le travail à notre place.

Paris est bel et bien devenue une ville merveilleuse sur papier glacé et communiqué de presse grâce à une direction de la communication pléthorique, mais elle s’avère bien dégradée en réalité.

Et Madame la Maire et ses équipes ont pris l’habitude de répéter à l’envie ce grand écart esthétique. Ainsi, les rédactions croulent sous les visuels léchés présentant les projets de la majorité. Une fois on ré-aménage une place à coups d’arbres perchés, le lendemain on réinvente conservatoires, gares et bâtiments désaffectés à coups de plantes vertes et de hautes baies vitrées. Bref on ré-enchante Paris…

Enfin, sur le papier. Car dans les faits il n’y toujours pas une réalisation au compteur. Et les bonnes idées ne sont toujours pas devenues de belles curiosités. Ainsi, va la vie d’Anne Hidalgo : tout est beau en photo, tout est gris dans la vie. Merci !

Dernières actualités